Règles de pratique

       Le massif karstique de la Pierre Saint Martin est partagé entre la France (département des Pyrénées Atlantiques) et L’Espagne (Provinces de Navarra et Aragon). C’est un site spéléologique très fréquenté situé en milieu protégé Natura 2000 des deux côtés de la frontière,qui plus est en réserve naturelle et réserve intégrale côté Navarra.

   Depuis 50 ans, les spéléos locaux, ARSIP, CDS 64 et Federación Navarra de Espeleología, ont réussi avec les collectivités locales françaises et le Gobierno de Navarra à préserver un haut niveau de pratique spéléo d’exploration et de visites sportives. Cela ne va pas sans quelques règles, traduites par des conventions là où c’est nécessaire.

      Les règles sont différentes en France et en Espagne, mais leur respect est impératif. En Espagne, ce sont les règles d’usage de la Reserva Natural de Larra. De plus, toute activité spéléo est soumise à autorisation et seule la spéléologie d’exploration à caractère scientifique est autorisée. Les autorisations comportent un certain nombre de contraintes qu’il faut aussi respecter. Les demandes doivent être faites avant le 1er juin pour la période qui va du 01/07 au 15/11. Le Gobierno de Navarra a demandé à l’ARSIP de grouper et gérer les demandes des clubs non espagnols. Vous pouvez consulter et télécharger ces règles  ici :

     En France, les règles concernent l’utilisation des pistes, le respect des pâturages, des forêts et des propriétés privées ou publiques (le tunnel d’accès à la salle de la Verna par exemple). Ici, les communes ont demandé aux spéléos de gérer leur activité afin qu’elles n’aient pas à le faire elles même ou prendre des mesures réglementaires restrictives. C’est pour cela que l’ARSIP aidé par le CDS 64 gère un planning des activités spéléo côté français, renseigne et conseille les nombreuses équipes qui fréquentent le massif chaque année.

      Cette gestion est rendue nécessaire par la présence annuelle de 450 à 500 spéléos venus de toute l’Europe qui pratiquent la spéléo sportive sur la partie française du massif auxquels il faut ajouter les 180 spéléos français, belges et espagnols qui continuent l’exploration des deux côtés de la frontière.

     Mais, tant côté français qu’espagnol, nous sommes prévenus : si nous n’arrivons pas à gérer et encadrer la pratique dans le respect des règles, notamment environnementales, des réglementations, plus restrictives voire des interdictions peuvent nous tomber dessus ! Les principales victimes seraient bien sûr les spéléos d’exploration, eux qui en 50 ans ont découvert plus de 450 km de réseaux souterrains sous le massif.

      En 2016, des équipes françaises ont été contrôlées dans la Reserva Natural de Larra sans autorisation. Résultat : les contrôles seront renforcés cette année. Il faut le rappeler : toute activité spéléo sur le versant espagnol du massif de la Pierre Saint Martin nécessite une autorisation, même si la cavité est située en Espagne tout près de la frontière (gouffre Mulékéké, gouffre du Pas des Basques, C 50 par exemple).

Contacts pour la pratique spéléo sur le massif de la PSM :

Share Button
Ce contenu a été publié dans Classiques, En bref. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.