Historique

L’ARSIP

Avril 1966 : Conscient du développement que va prendre la spéléologie, du potentiel du massif de la Pierre St Martin et de l’attrait nouveau qu’il va exercer sur les spéléos, Max Cosyns, Corentin Queffelec, Felix Ruiz de Arcaute, Isaac Santesteban et une dizaine d’autres fidèles à la Pierre créent l’Arsip (Association pour la Recherche Spéléologique Internationale à la Pierre St Martin).

      Le but de cette association sera d’organiser et coordonner les travaux des différentes équipes, en faire la synthèse, en assurer la diffusion et rechercher les nouvelles rivières souterraines que laissent prévoir les hypothèses géologiques. Un autre but, non des moindres, sera d’assurer la continuité d’une aventure, d’une passion.

Août 1966 : Comme pour marquer la naissance de l’ARSIP, pyrénéens et montpelliérains réalisent la jonction entre le gouffre de la Tête Sauvage et la rivière que remontent les parisiens et les espagnols. Avec une cote de -1167m, la Pierre bat le record du monde de profondeur du gouffre Berger..

Août 1966 : Les fondateurs de l’ARSIP découvrent la suite aval de la grotte d’Arphidia livrant ainsi à l’exploration une immense caverne qui deviendra plus tard la clé pour la compréhension de tous les systèmes de la Pierre.

Fin 1966 : Sortie du premier numéro du bulletin de l’ARSIP.

Share Button