Gestion des classiques

      C’est l’exception qui confirme la règle. Là plus qu’ailleurs, de par sa fréquentation importante, il est nécessaire de respecter les règles édictées par l’ARSIP et qui permettent, encore aujourd’hui de pouvoir accéder à l’ensemble du massif.

         Les règles sont différentes en France et en Espagne, mais leur respect est impératif. En Espagne, ce sont les règles d’usage de la Reserva Natural de Larra. De plus, toute activité spéléo est soumise à autorisation et seule la spéléologie d’exploration à caractère scientifique est autorisée. Les autorisations comportent un certain nombre de contraintes qu’il faut aussi respecter. Les demandes doivent être faites avant le 1er juin pour la période qui va du 01/07 au 15/11. Le Gobierno de Navarra a demandé à l’ARSIP de grouper et gérer les demandes des clubs non espagnols. Vous pouvez consulter et télécharger ces règles  ici :

        Quelques soient vos objectifs, vous devez intégrer le planning des classiques, afin d’éviter d’avoir plusieurs équipes le même jour, dans la même cavité. Les responsables de la coordination pourront vous mettre en contact avec le responsable d’une autre équipe, si vos dates coïncident et si le nombre total de spéléos n’est pas trop important.

       Pour s’inscrire, il suffit de télécharger le fichier  »demande d’insertion au planning » et de le renvoyer rempli aux adresses indiquées dessous au moins 10 jours avant la date de la visite. Les demandes sont traitées par des bénévoles qui ne sont pas toujours là, et fin juillet et en août, on fait aussi de la spéléo, on ne peut donc pas traiter, ou difficilement,  les demandes!

          Il faut éviter de bloquer une période trop grande pour les traversées surtout aux mois de juillet et août car les demandes sont nombreuses. Vous avez 4 jours maximum pour la réaliser :

  • J1 / reconnaissance éventuelle des grandes salles jusqu’au Tunnel du vent

  • J2 et 3 / Équipement des puits et traversée

  • J4 / Déséquipement des puits

image-mail

Quelques recommandations :

  • Pour les équipes qui n’ont jamais réalisé une traversée, reconnaître préalablement l’itinéraire de la Verna au Tunnel du Vent
  • Consultez la météo tout en sachant que le temps est très changeant et capricieux à la Pierre Saint Martin. Des prévisions fiables sont très difficiles à obtenir sur ce massif. Les crues sont redoutables des amonts du réseau jusqu’au Tunnel du Vent.
  • Prévenir une personne de l’itinéraire et de l’horaire prévu de sortie. Cette personne devra prendre en compte qu’un retard de quelques heures n’est pas anormal.
  • Prévoir une ou deux cordes de secours de 10 à 20 mètres, quelques amarrages ainsi qu’une trousse à spits.
  • Si vous utilisez un canot pour le Tunnel du Vent sachez que le rappel du canot sur cordelette est très aléatoire dans ce passage. Le franchissement en combinaison néoprène est conseillé pour ce passage ainsi que pour l’ensemble des passages aquatiques de la traversée.

         D’autres conseils et recommandations figurent sur les documents que vous recevez lors de votre insertion au planning. Et pour tout savoir sur les traversées du gouffre de la Pierre Saint Martin l’ARSIP a édité en 2013 une revue qui leur est consacrée. Voir Librairie.

       Plusieurs classiques de la Pierre ont été équipées en broches inox par le CDS 64 avec l’apport financier du conseil général des Pyrénées-Atlantiques, de l’ARSIP, de la Fédération Française de Spéléologie, du Comité Spéléologique Régional d’Aquitaine et de la Direction Départementale Jeunesse et Sports.

La présence des broches facilite l’équipement, mais cela ne rend pas la course plus facile.

La traversée de la Pierre St Martin reste une course engagée et longue qui peut devenir rapidement très longue …

Rappel :

      Le camping sauvage est interdit dans toutes les zones de montagne ainsi que la circulation des véhicules sur les pistes de ski de la station de la Pierre St Martin.

 

Share Button
Ce contenu a été publié dans Classiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.